mardi 20 août 2013

CHRONIQUE : INFERNO de DAN BROWN

Résumé: 

Les endroits les plus sombres de l'enfer sont réservés aux indécis qui restent neutres en temps de crise morale. 
Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard, se réveille en pleine nuit à l'hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n'a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Pourquoi se retrouve-t-il à Florence ? D'où vient cet objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires ? Quand son monde vire brutalement au cauchemar, Langdon va s'enfuir avec une jeune femme, Sienna Brooks. Rapidement, Langdon comprend qu'il est en possession d'un message codé créé par un éminent scientifique - un génie qui a voué sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n'a d'égale que sa passion pour l'une des œuvres de Dante Alighieri : le grand poème épique Inferno. 
Pris dans une course contre la montre,Langdon et Sienna remontent le temps à travers un dédale de lieux mythiques, explorant passages dérobés et secrets anciens, pour retrouver l'ultime création du scientifique - véritable bombe à retardement - dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire. 


Avis :


Un autre coup de maître et un gros coup de coeur!!!!!

Il faut dire que j'ai vraiment pris mon temps pour lire ce nouveau roman de DAN BROWN et ce pour deux raisons: 
  • Avoir le temps d'assimiler toutes ces données historiques et iconographiques que nous dévoilent l'auteur.
  • Savourer chaque moment de ma lecture vu que l'auteur ne sort pas de romans assez fréquemment. l'attente m'est toujours pénible. 

    Le roman de DAN BROWN est, pour moi, toujours un bijou et une source inépuisable d'informations.

    Ce qui est bien avec tous les romans de l'auteur y compris INFERNO est qu'il nous ouvre des pistes de recherches. Avec "DAVINCI CODE" c'était la chrétienté et les sociétés secrètes, avec "Anges et Démons", le Vatican et les illumunatis, avec "Le symbole perdu", la franc maçonnerie, avec "La forteresse digitale", la NSA et finalement avec "INFERNO" c'est  DANTE et son oeuvre -la Divine Comédie-. 

    INFERNO est le quatrième opus mettant en scène le professeur LANGDON, professeur à HARVARD et spécialiste en symbologie.  

    Ces aventures, cette fois, nous mènent en Florence puis à Venise pour se terminer à Istanbul, le tout en se basant sur une intrigue bien ficelée où se mêlent suspense et iconographie. Une recette magique qui marche à tous les coup pour ma part. 

    La toile de fond de cet opus est la problématique de surpopulation mondiale. Le professeur LANGDON a pour devoir de contrecarrer les desseins d'un imminent biologiste ayant pris pour mission post mortem de lancer une pandémie visant à réduire la population mondiale.

    Nous passons donc à travers des fausses pistes, des rebondissements, des révélations pour aboutir au dénouement final qui ne m'a certes pas tant surpris que cela mais qui reste très concordant avec l'intrigue globale.   

    J'étais fascinée par cette lecture de bout en bout. Le style est fluide et n'est pas alourdi par le flot d'informations dont regorge le roman. Les paragraphes sont courts et la fin de chaque chapitre est une incitation pour entamer le suivant.

    Bref, un roman coup de coeur comme tous ceux de DAN BROWN d'ailleurs. On en ressort ravi, haletant et cultivé!!!

    Je ne peux que recommander!!!!! 


    1 commentaire:

    1. J'ai lu tous les livres de Dan Brown, et comme pour les autres, j'ai adoré celui ci !!

      RépondreSupprimer